6 conseils pour améliorer l’auto-efficacité de votre enfant

Qu’est-ce que le sentiment d’auto-efficacité et pourquoi il est important pour nos enfants ?

L’auto-efficacité est la confiance en sa propre capacité à réussir, que ce soit pour effectuer une tâche ou gérer une situation difficile. Un enfant qui a un sentiment d’auto-efficacité développé est convaincu d’avoir les compétences nécessaires pour prendre sa vie en main et atteindre ses objectifs. L’auto-efficacité, c’est aussi – et peut-être de manière plus importante encore – apprendre à persévérer face à un obstacle ou à un revers.

Selon Albert Bandura, psychologue canadien et grand représentant de cette théorie cognitive, l’auto-efficacité aiderait même à surmonter les problèmes rapidement, en diminuant le stress qu’ils génèrent.  Dans la vie quotidienne, un enfant avec un fort sentiment d’efficacité personnelle développera les caractéristiques suivantes :

  • une capacité à voir les difficultés comme des occasions d’apprendre
  • une motivation pour les tâches du quotidien, auxquelles il porte un véritable intérêt et qui l’aideront à maintenir son auto-efficacité
  • une facilité à se remettre rapidement des déceptions, revers et contre-temps
  • un engagement fort dans chaque situation exigeante
  • une envie de relever les défis de chaque jeu et un vrai plaisir à les surmonter

Un fort sentiment d’auto-efficacité : un cadeau pour la vie

« Le sentiment d’auto-efficacité chez les enfants génère une confiance en soi, des pensées et des comportements qui conditionnent sa vision du monde de manière positive. » Le sentiment d’auto-efficacité de votre enfant se reflétera dans ses relations familiales et sociales, dans ses résultats scolaires et dans son intégration dans la société.

Il aura une forte incidence sur son orientation et son choix de carrière (sans déterminisme toutefois !). En effet, l’enfant ayant un sentiment d’auto-efficacité développé se fixera des buts plus ambitieux dans la gestion de son propre itinéraire de formation et de qualification. Dans l’ensemble de la conduite de sa carrière, il développera plus de stratégies pour apprendre et se construira plus de nouvelles compétences. Enfin, l’auto-efficacité aura des effets sur son niveau de persistance dans l’effort et de résilience face aux imprévus et à l’adversité.

Comment améliorer l’auto-efficacité de votre enfant ?

En tant que parent, vous devez veiller à améliorer l’auto-efficacité de votre enfant dès son plus jeune âge, pour l’armer face aux aléas de la vie. Voici plusieurs pistes pour y arriver :

1. Donnez à votre enfant le droit d’échouer, et aidez-le à apprendre de ses échecs

Certains parents ont tendance à vouloir “épargner” leurs enfants des rudesses de la vie et leur éviter au maximum de connaître l’échec. L’échec est très peu valorisé en France, contrairement à d’autres pays où il est considéré comme un élément indispensable à l’apprentissage. Or, un enfant qui ne subit jamais de revers n’apprend pas à avoir recours à des stratégies internes pour y faire face. Les adultes qui participent à son éducation réduisent ainsi sa capacité à surmonter les déceptions de la vie.

améliorer l'auto-efficacité de votre enfant

Il est important d’apprendre à son enfant à échouer : tirer des leçons de ses échecs, et persévérer en faisant de nouvelles tentatives. Expliquez à votre enfant que chaque essai infructueux est une expérience instructive, une étape sur le chemin de la réussite. Racontez-leur comment les plus grands inventeurs se sont heurtés à de nombreux échecs avant de connaître le succès. Apprenez-lui à se concentrer sur la recherche de solutions pour éviter l’échec la prochaine fois. De cette manière, vous apprendrez à votre enfant à s’adapter aux échecs ou aux déceptions.

2. Aidez votre enfant à se fixer des objectifs réalistes

En apprenant à votre enfant à se donner des objectifs réalistes, vous le préparez à mieux échouer. Les objectifs à court terme sont plus tangibles que ceux dans un avenir plus lointain. Ils font paraître les tâches plus faciles à gérer et supposent un retour d’information plus fréquent, ce qui permettra d’améliorer l’auto-efficacité de votre enfant.

3. Louez les efforts de votre enfant, pas ses capacités

Forgez-lui la conviction que ses capacités peuvent toujours changer, qu’il peut s’améliorer. Encouragez la persévérance et la persistance comme moyens de surmonter les obstacles.

Dans une étude de l’Université Columbia menée auprès de 400 enfants, les psychologues ont découvert que l’éloge des capacités (ex: « tu es intelligente »), conduisait à la peur de l’échec. Par conséquent, les enfants tentaient d’échapper aux situations difficiles. Ces éloges s’avéraient finalement démotivants et nuisible aux performances. En revanche, les enfants qui étaient félicités pour leurs efforts et encouragés à essayer quelle que soit l’issue, étaient plus enclins à affronter les défis et à les apprécier. Prenez l’habitude de louer les efforts sincères de votre enfant, tant à l’école qu’à la maison.

Améliorer l'auto-efficacité de votre enfant

4. Prodiguez des encouragements sincères et adaptés

Quand un enfant essuie un revers, beaucoup de parents se sentent obligés de le réconforter à outrance. Comme s’ils cherchaient à atténuer au maximum sa déception. Malheureusement, ces paroles ne sont réconfortantes que sur le moment. En grandissant, l’enfant saura reconnaître les éloges sincères des encouragements vides de sens.

Si votre enfant fait du bon travail sans beaucoup d’efforts, essayez de revoir à la hausse vos attentes envers lui. En effet, un éloge appuyé lui enseigne que faire peu d’efforts est louable. S’il a le sentiment que les éloges qu’il reçoit ne sont pas mérités, un enfant ne développera pas un sentiment d’auto-efficacité suffisant.

5. Aidez à votre enfant à reconnaître et utiliser ses forces

Quand votre enfant subit un revers, aidez-le à prendre conscience de ses forces. Admettez l’existence du revers ou de l’obstacle, mais en soulignant les atouts qu’il pourra exploiter la prochaine fois pour l’éviter. En mettant l’accent sur ses forces, vous apprenez à l’enfant à porter sur la situation un regard constructif. Vous l’aidez également à conserver une bonne estime de lui-même. Il lui sera plus facile faire face aux situations difficiles s’il sait mobiliser ses aptitudes pour rebondir.

Améliorer l'auto-efficacité de votre enfant

6. Montrez l’exemple

Beaucoup des comportements des enfants sont directement liés à ceux de leurs parents. Les parents sont les principaux modèles de leurs enfants. Un enfant a l’impression de ressembler à la personne qu’il observe le plus souvent. Par conséquent, la réussite ou l’échec de cette personne façonne ses convictions concernant ses propres capacités.

Si vous exprimez continuellement la conviction que vous n’y arriverez pas, vous n’apprendrez pas à vos enfants à faire face aux difficultés ! Faites part de vos propres déceptions mais également de votre volonté de réussir. En vous voyant persévérer pour atteindre un objectif ou surmonter un obstacle, votre enfant en déduira qu’il peut lui aussi le faire. Ne sous-estimez pas le pouvoir de l’auto-efficacité !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *